propos d'Euridice...
Euridice, le premier opéra connu, fut représenté au palais Pitti à Florence le 6 octobre 1600, à l'occasion des noces de Marie de Médicis et d'Henri IV, en présence de Ferdinand Ier de Médicis, grand duc de Toscane et Christine de Lorraine, princesse de France.
Le compositeur est Jacopo Peri (Rome 1561 - Florence 1633), le musicien préféré des Médicis dès 1598.
L'Euridice de Peri est considéré comme le premier vrai opéra car il est conservé dans son intégralité.
L'opéra Dafne du même Peri avait déjà été créé en 1597, mais n'il n'en reste malheureusement pas traces aujourd'hui. Peri avait apparemment aussi participé à la composition des intermezzi de La Pellegrina, qui avait déjà été donné en 1589, également au Palais Pitti.
Pour l'écriture de son Euridice, à partir d'un livret écrit par Ottavio Rinuccini, Jacopo Peri a collaboré avec Giulio Caccini, qui avait déjà été son partenaire lors de la composition de La Pellegrina. D'ailleurs, quelques années plus tard, en 1602, Caccini propose lui-même sa propre version d'Euridice.
Lors de la soirée du 6 octobre 1600, Jacopo Peri joua lui-même le rôle d'Orphée, entouré de Giulio Caccini, sa fille Francesca Caccini et d'autres chanteurs de leur entourage.
L'histoire
L'histoire est inspirée des livres X et XI des Métamorphoses d'Ovide, qui est une version canonique d'Orphée, héros de la mythologie grecque, fils du roi de Thrace Oeagre et de la muse Calliope.
Ce musicien fabuleux savait par les accents de sa lyre charmer les animaux sauvages et parvenait à émouvoir les êtres inanimés.
Héros voyageur, son chant permit également aux expéditions maritimes de résister au danger du chant des sirènes dont il parvint à surpasser le pouvoir de séduction.
Orphée épouse Eurydice, qui, lors de leur mariage, est mordue au pied par un serpent. Elle en meurt et descend donc au royaume des Enfers. Orphée, grâce à sa musique enchanteresse, réussit à endormir Cerbère, le monstrueux chien à trois têtes qui en garde l'entrée, ainsi que les terribles Euménides, afin d'approcher le dieu Hadès.
Grâce à sa musique, Orphée parvient à émouvoir et faire fléchir Hadès, qui le laisse repartir des Enfers avec sa bien-aimée, mais à une condition : qu'Eurydice le suive et qu'il ne se retourne pas vers elle, ni ne lui parle, tant qu'ils ne seront pas revenus tous deux dans le monde des vivants. Malgré les plaintes d'Eurydice durant leur difficile remontée, Orphée résiste, mais, au moment où ils s'apprêtaient à sortir des Enfers, Orphée, inquiet du silence soudain d'Eurydice, ne peut s'empêcher de se retourner finalement vers elle. Le destin d'Eurydice est scellé, elle meurt, et Orphée la perd, définitivement cette fois-ci.
Les autres Euridice
Ce mythe deviendra un argument populaire, et après les Euridice de Peri et Caccini, de nombreuses oeuvres seront composées sur ce thème, dont :
* L'Orfeo de Claudio Monteverdi (1607)
* Orfeo de Luigi Rossi (1647)
* Orfeo ed Euridice de Christoph Willibald Gluck (1762)
* Orphée et Eurydice de Christoph Willibald Gluck (1774)
* Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach (1858-1874)
* Les Malheurs d'Orphée de Darius Milhaud (1924)
* Orpheus d'Igor Stravinski (ballet, 1947)
Assister à des représentations d'Euridice
Pour vos voyages lyriques, rendez-vous sur le site d'Euridice Opéra, séjours lyriques.
Pour en savoir plus
Euridice sur Wikipedia.
Jacopo Peri sur Wikipedia.
Orphée sur Wikipedia.